«Les investissements dans l’infrastructure – le transport, l’irrigation, l’énergie, les technologies de l’information et de la communication – sont essentiels pour parvenir au développement durable et à l’autonomisation des communautés dans de nombreux pays. […] Le progrès technologique est à la base des efforts entrepris pour atteindre les objectifs environnementaux, tels que l’utilisation optimale des ressources et de l’énergie. Sans la technologie et l’innovation, il n’y aura pas d’industrialisation, et sans industrialisation, il n’y aura pas de développement.»

Source: bfs.admin.ch Confédération Suisse

LAURENT DE WURSTEMBERGER & RODRIGO FERNANDEZ

Fondateurs de Terrabloc

Rodrigo et Laurent se rencontrent à l’école primaire, dans un village de la campagne genevoise. Rodrigo obtient son diplôme en Matériaux à l’EPFL, puis fait une thèse de doctorat sur les argiles et le ciment. Ensuite, il devient “responsable qualité” dans une briquerie romande. Laurent devient architecte diplômé à l’Accademia di architettura de Mendrisio. Et devient fondateur et associé de ar-ter, atelier d’architecture-territoire,  puis architecte indépendant en 2018. Ils se sont tous les deux rendus compte qu’on construit trop vite, avec des matériaux pas sains et peu respirants. Avec la volonté de redécouvrir un matériau oublié fabriqué à partir du recyclage des déblais d’excavation terreux et le proposer dans nos cultures constructives contemporaines. Ils commencent donc à fonder Terrabloc, dans un hangar agricole de la campagne genevoise, avec quelques valeureux amis, le weekend…

Les actions:

La start-up genevoise remporte la deuxième édition du Prix SUD, organisé par “Le Temps” : “En produisant des briques à partir de déchets d’excavation, elle réinvente une technique ancestrale, la construction en terre crue, tout en appliquant le principe d’économie circulaire au secteur du bâtiment. […] Terrabloc travaille la terre. Celle de nos sous-sols, celle dont plus personne ne veut. Elle la récupère sur les chantiers, la concasse, la mélange, la compresse et en fait des briques. Rien de bien technologique, mais la réinvention intelligente d’une technique ancestrale qui s’inscrit dans un mouvement de fond et bénéficie d’une prise de conscience écologique généralisée. Une deuxième vie pour les déchets d’excavation locaux qui sont recyclés… pour des chantiers locaux.” (Le Temps).

Foyer au sous-sol du Grand-Théâtre à Genève

Maison du Futur des SIG à Vessy

Bâtiment parascolaire au Parc Geisendorf à Genève

Lien: Terrabloc