«[…] Dans trop d’endroits, avoir un emploi ne garantit pas la capacité d’échapper à la pauvreté. […] Pour réaliser une croissance économique durable, il faut que les sociétés créent les conditions garantissant aux gens des emplois de qualité qui stimulent l’économie sans avoir des effets nocifs sur l’environnement. Il faut également que des possibilités d’emploi soient offertes à l’ensemble de la population en âge de travailler et que tous puissent travailler dans des conditions décentes.»

Source: bfs.admin.ch Confédération Suisse

CHRISTOPHE DUNAND

Ex-directeur général de Réalise, Enseignant HES, Co-fondateur d’Après-GE, Chambre de l’économie sociale et solidaire

Malgré un début de parcours scolaire atypique, dans lequel il ne trouvait pas de sens, ce jardinier dans l’âme est devenu, entre autres, un ingénieur formé en études du développement et également enseignant à la Haute école de gestion et à la Haute école de Travail Social de Genève. Dès les débuts de sa formation professionnelle, à l’école d’horticulture, il a pris conscience que nous étions en train de détruire la Biosphère à laquelle nous dépendons comme espèce pour notre survie. D’abord la destruction des terres,  il a ensuite pris conscience d’autres enjeux écologiques, avec le sentiment de ne pas pouvoir se contenter de constater ces enjeux sans faire quelque chose de concret. A 23 ans, il part au Nicaragua comme internationaliste, alors que la révolution Sandiniste faisait encore rêver. Revenu de ces illusions de jeunesse, il commence à travailler comme maraîcher / agriculteur pendant 2 ans au Costa Rica voisin. La ferme où il a vécu, avec son chien, était sur les pentes d’un volcan, à 2500m d’altitude. En prenant de la hauteur, il a compris que sa formation d’ingénieur était insuffisante pour comprendre les enjeux économiques, sociaux et culturels qui influent sur les manières de pratiquer l’agriculture. L’occasion de convoyer un bateau à voile de Guyanne à Genève lui a donné l’opportunité de rentrer à la voile, sa passion. En 1986, il fait un master spécialisé en étude du développement. A la fin des années 80, Christophe reprend la présidence de Réalise puis la direction en 1993. En 2003, avec Eric Rossiaud et Stanislas Zuin, il co-fonde APRES-GE qui deviendra la Chambre de l’économie sociale et solidaire APRES-GE en 2006. En 2004, il est nommé Fellow par Ashoka, le plus grand réseau mondial d’entrepreneurs sociaux. A la sortie du film “Demain”, avec un groupe de connaissances, ils fondent l’association “Demain-Genève” qui a mené à la production du documentaire du même nom.

Les actions:

Réalise est devenue une entreprise sociétale de formation et de placement, dont la raison d’être est de répondre au problème des personnes qui peinent à accéder à un emploi, faute de diplôme, quand bien même elles ont souvent de larges compétences. Réalise donne l’opportunité, dans ses ateliers, de mettre en valeur les compétences, de les compléter par des formations très ciblées et en plaçant directement les participant-e-s dans les entreprises.

Au début, Réalise ne formait que 5 ou 6 personnes par an, contre plus de 500 maintenant. 

Le modèle de formation par la pratique de Réalise avec des adultes a d’ailleurs beaucoup inspiré d’autres organisations.

APRES-GE, la Chambre de l’économie sociale et solidaire (ESS), s’engage pour la promotion et la reconnaissance de l’ESS dans la région genevoise. Née en 2004, elle compte aujourd’hui plus de 600 membres, dont près de 350 entreprises et organisations actives dans tous les domaines d’activités et générant 450 millions de chiffre d’affaires annuel. Cette multitude d’acteurs économiques s’engagent concrètement pour la transition écologique et sociale au quotidien. 

Liens: Réalise 

APRES-GE